Les Capsules de Marianne: « Couple et immigration: chacun son rythme! »


[ Immigrer ] - Rédigé par

Immigration couple immigrerDans le couple : Chacun son rythme ! 

Un couple d’immigrants sur deux divorce ! L’immigration qu’elle soit vécue comme provisoire ou envisagée comme définitive est un changement qu’il est possible de vivre comme un projet, une épreuve…ou un défi …ou un simple passage de vie ! Nombre de couples qui arrivent à une séparation font fait face à une problématique classique mais peu connue. Ils ont au fil du temps perdu des repères essentiels pour la survie du couple : l’écoute et le partage.

Si l’immigration est vécue par chacun, en respectant le rythme de l’autre, et surtout si vous  prenez le temps de communiquer, échanger sur votre expérience au Québec, tout devient très différent !

Exemple de situation :

Mon dernier article parlait de la différence, vous vous souvenez ?   Tout est une question de perception !

L’un des deux protagonistes du couple perçoit la différence comme une chance, une opportunité. L ’autre peut la voir comme un manque, un changement insurmontable et difficile à assumer !!

Que se passe-t-il alors ? Si l’un des deux membres du couple  n’enfile pas le costume d’homme ou de femme soutenant et compréhensif, les choses peuvent s’envenimer. Le fossé peut se creuser, lentement et inexorablement ! Oui, me direz-vous, mais c’est toujours le même qui a ce rôle-là! Evidemment, les deux ont à adopter un position d’ouverture  l’un envers l’autre!

Le fossé, pour quelles raisons?

Dans un projet d’immigration, la première personne est sur un mode proactif, elle apprend chaque jour. C’est un beau mécanisme qui a ses avantages et ses inconvénients car il aide beaucoup à passer à l’action mais peut à certains moments conduire au déni : de la douleur, du manque ou plus généralement des émotions au sens large ! La deuxième personne peut-être de son côté réactive, c’est-à-dire  qu’elle identifie toutes les choses négatives, les problématiques dans sa vie au quotidien et cette démarche va lui permettre de passer à l’action par la suite. C’est un mécanisme aussi qui peut freiner beaucoup et provoquer une stagnation.

La vraie question qui se pose est : Quels sont les besoins des deux personnes du couple ?  Être entendu  par l’autre tout simplement ! Nous n’en sommes pas à l’heure des solutions car les solutions que vous donnerez seront les vôtres et ne correspondront pas à votre partenaire puisque vous n’avez pas le même mode de fonctionnement dans ce cas précis!  Logique mais redoutable !

Alors la meilleure des approches est l’écoute. Écoutez-vous l’un l’autre et respectez-vous dans votre manière de vivre les choses et de cheminer dans votre projet d’immigration: « Chacun son rythme! »

Pensez bien que dans un couple, VOUS êtes deux entités différentes avec deux histoires personnelles différentes, donc un vécu différent et une perception différente alors ce n’est pas parce que l’immigration était un projet COMMUN que vous allez le vivre de la MÊME façon.

« Le couple aimant ne recherche pas une chimérique fusion. C’est l’expression de la dualité créatrice, de l’union dans la différence, de l’ardente alliance de deux libertés » J.de Bourbon-Busset

Vous avez un rythme d’acclimatation différent tout simplement et une manière d’aborder cette phase de vie variée comme bien d’autres choses.

Chaque architecte, par exemple , a une manière spécifique de construire les fondations d’une maison ou d’un bâtiment. Il y a, certes,  un savoir-faire de base commun mais après chacun a ses propres « petits trucs » qui font toute l’originalité de la construction et la reconnaissance d’un talent. Eh ! bien ! Vous avez vous aussi une manière différente de votre conjoint de vous construire au Québec et chose essentielle à intégrer, cette façon n’est pas mieux qu’une autre. Vous pouvez même vous surprendre à observer l’autre et vous en inspirer. On a toujours à apprendre de sa « moitié ».

Il est important de prendre conscience de cet écart de rythme dans votre couple, de dédramatiser, d’accepter les travers de ce passage vers l’intégration. A l’aide de la tolérance, la compréhension, l’écoute, la communication, vos chemins émotionnels vont se recroiser, c’est une évidence ! Ils ne sont pas si loin l’un de l’autre! Ayez foi l’un envers l’autre ! Un couple, c’est une équipe !

« Dans un couple, peut-être que l’important n’est pas de vouloir rendre heureux, c’est de SE rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre » J. Salomé

A méditer pour que le succès de votre immigration soit aussi le succès de votre couple! Au plaisir…

Pour revenir sur la capsule précédente: Les capsules de Marianne: s’enrichir de la différence!

Haut de la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Derniers articles du blogue