La diversité culturelle : quelle valeur ajoutée pour les entreprises québécoises ?


[ Travailler ] - Rédigé par

diversité culturelle entreprise quebecEn partenariat avec l’AIESEC Laval, j’ai eu l’occasion de donner récemment une conférence sur un thème de plus en plus d’actualité au Québec : l’apport de la diversité culturelle dans les entreprises.

En effet, la situation actuelle et à venir de l’emploi au Québec va être marquée par une tendance lourde : les départs à la retraite massifs vont créer une énorme tension sur le marché de l’emploi déjà marqué par une certaine pénurie de main d’oeuvre (notamment pour les professions dites qualifiées).

Voici un rapide résumé de ce que j’ai abordé devant les entreprises présentes lors de ce déjeuner conférence organisé par une belle équipe multiculturelle.

Départ massif à la retraite: les chiffres

 

Principalement lié à la situation démographique du Québec, le départ à la retraite des Baby boomers, conjugué à et un taux de natalité insuffisant, provoque une stagnation de la population active par rapport à l’augmentation de la population globale :

- Il y avait 65 000 nouveaux bénéficiaires de la retraites au Québec en 2000. Ce nombre est passé à 89 000 en 2008 et atteindra 113 000 en 2018  avant de monter à près de 115 000 pour les années suivantes !

- Plus d’un million de personnes vont quitter le marché du travail en 10 ans soit  27 % de la main-d’œuvre présentement en emploi.

- Si on ajoute les besoins créés par la croissance, ce chiffre pourrait atteindre plus de 1,4 million de personnes !!

Il en résulte une réelle tension sur le marché de l’emploi qui se traduit par des augmentation de salaires, des taux de rétention d’employés qui diminuent. Une situation à laquelle les entreprises peuvent être tentées de réagir en allant chercher ses ressources chez leurs voisins ou leurs concurrents (une situation qui peut, à terme, pénaliser tout l’écosystème économique local ou régional).

casse-teteQuelles alternatives pour les entreprises québécoises?

 

Si on est en général confronté à la problématique de recrutement lorsque la croissance est au rendez-vous, il fait savoir qu’il existe 3 grandes alternatives pour y faire face et elles présentent toutes des avantages et des contraintes :

  • Avoir recours à la sous-traitance
  • Faire de la croissance externe par acquisition
  • Recruter de nouveaux employés

Personnel issu de l’immigration : des avantages méconnus

 

En période de pénurie de main d’oeuvre locale, le recrutement de personnel devient stratégique pour les entreprises. Elles ne sont pas toujours (notamment les TPE et les PME) armées pour développer les bonnes stratégies (Marketing RH, rapidité de décision, politiques de motivation et de rétention,…). Alors s’ouvrir à un recrutement international est parfois vu comme une barrière importante.

Pourtant, recourir à des employés issus de l’immigration peut d’abord répondre aux besoins des entreprises en terme numéraire. Il faut comprendre que les immigrants sont :

- Au nombre de 50 000 qui arrivent avec des visas permanents et environ 50 000 avec des visas de travail temporaires

- Jeunes (70 % ont moins de 35 ans), diplômés (52 % ont fait plus de 14 ans d’études)

- La parité homme/femme est équilibrée

- 57% sont francophones (et viennent d’Afrique 35%, d’Asie 26 %, d’Europe et des Amériques)

Mais recruter des immigrants présentent également certains avantages. En ayant recours à du personnel venant d’autres cultures, maîtrisant d’autres langues que le français et l’anglais, pensez au fait que vos équipes, devenues multiculturelles seront :

- Plus créatives : un proverbe tibétain professe que « lorsque deux sages confrontent leurs idées, ils en produisent de meilleures. Le jaune et le rouge mélangés produisent une autre couleur.»

- Ouvertes à de nouvelles façons de faire et de nouvelles pratiques parfois plus productives

- Utiles dans un contexte d’internationalisation. Clients, fournisseurs ou mêmes partenaires proviennent du monde entier. Ils vous apporteront leur connaissance d’autres cultures et d’autres langues et une meilleure capacité à vous adapter à la mondialisation.

Armelle Rossetti AIESEC Laval Conférence Diversité culturelle

Armelle Rossetti avec l’équipe (multiculturelle) de l’AIESEC Laval

On pourrait élaborer encore mais si vous êtes intéressés par cette approche, n’hésitez pas à m’appeler pour en parler plus précisément.

Je terminerai, pour encourager les employeurs qui hésitent encore à franchir le pas, par une phrase d’Antoine de Saint-Exupéry qui a tant voyagé à la découverte d’autres cultures:  « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis ».

Sources : la plupart des chiffres mentionnés proviennent de l’Institut de la Statistiques du Québec et de Statistiques Canada)

Haut de la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Derniers articles du blogue