Études en immobilier: porte d’entrée vers le marché du travail


[ Étudier ] - Rédigé par

Le Campus Notre Dame de Foy propose deux diplômes de niveau collégial concernant l’immobilier et qui présente un taux d’employabilité élevé au Québec :

1-Le métier d’évaluateur en immobilier consiste en :

  • Effectuer des relevés lors d’inspection d’un bâtiment.
  • Déterminer la valeur d’un bâtiment résidentiel, commercial, institutionnel, agricole et industriel.
  • Participer à l’élaboration des rapports d’évaluation.

L’évaluateur pourra travailler pour différents employeurs comme une municipalité, une entreprise d’évaluation foncière, une institution bancaire, un bureau d’assurance, un vendeur de propriétés, une firme privée qui reçoit des contrats d’évaluation ou pour le gouvernement.

2-Le rôle de l’estimateur en bâtiment comprend, entre autres, les activités suivantes :

  • Déterminer le coût d’un projet de construction
  • Effectuer des relevés de quantité
  • Planifier le projet de construction
  • Sélectionner des projets pour un employeur
  • Inviter des sous-traitants à soumissionner
  • Négocier avec différents intervenants
  • Aider dans l’établissement des budgets

Il pourra, suite à ses études, travailler au sein d’une entreprise générale de construction, d’une entreprise spécialisée (électricité, plomberie, chauffage, aménagement paysager, béton, maçonnerie,…), d’une entreprise de fabrication ou de vente de matériaux de construction, d’une entreprise de services professionnels, d’une firme d’expertise en sinistre ou chez un propriétaire de parc immobilier.

emploi québec professionPour ses deux professions, les perspectives d’emploi sont très favorables au Québec en raison d’un marché dynamique et d’une pénurie de main d’oeuvre dans le domaine. Vous devriez donc trouver rapidement un emploi à la fin de votre formation. Voici quelques chiffres parlants au sujet de cette profession :

Pour l’ensemble de la province on dénombrait en 2012:

  • Évaluateur : 3500 emplois pour un salaire moyen de 49 000 $.
  • Estimateur : 4500 emplois pour un salaire moyen de 51 000 $.

Les offres d’emploi disponibles dans ses domaines peuvent être consultée sur le portail d’Emploi Québec ici. Pour l’admission à ses programmes veuillez consulter le site du CNDF.

Haut de la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Derniers articles du blogue