Envolez-vous vers le Québec : le secteur aérospatial vous attend…


[ Travailler ] - Rédigé par

Le secteur

Fly

Il y a des secteurs plus porteurs que d’autres et l’aérospatial fait parti de ceux qui semblent avoir de beaux jours devant eux. L’année passée, l’aérospatial au Canada se hissait ainsi au 6e rang mondial, talonnant de près les Etats-Unis et le Japon, mais aussi l’Europe avec la France, le Royaume-Unis et l’Allemagne.

L’industrie de l’aérospatial au Québec emploi 42 550 personnes, répartis dans 210 entreprises québécoises. Mais c’est aussi des ventes de plus de 12 milliards de dollars et une production exportée à plus de 80% chaque année. Le Québec rassemble à lui seul plus de la moitié des ventes (55%) de l’industrie aérospatiale canadienne. Par ailleurs, l’industrie aérospatiale québécoise réalise aussi 70% de la R&D canadienne, lui assurant ainsi de rester à la pointe de la technologie, tout en maintenant une croissance soutenue, appuyée sur l’innovation de nouveaux produits.

Inutile donc, de dire que ce secteur semble porteur pour les ingénieurs en aéronautique, désireux de venir tenter leur chance dans la province francophone.

Origine des besoins

Les principales entreprises du secteur sont en voie de réaliser plusieurs projets de modèles et produits nouveaux. Cette recherche rend nécessaire la venue d’ingénieurs spécialisés en aérospatial, notamment des ingénieurs expérimentés dans le domaine.

Les entreprises québécoises, chefs de file mondiaux

La force de l’industrie québécoise dans le secteur de l’aérospatial trouve son origine dans la présence de nombreux acteurs et équipementiers présents et puissants au niveau mondial, tels que :

  • Bombardier, dans l’aviation d’affaires et commerciale ;
  • Bell Helicopter, dans les hélicoptères civils ;
  • CAE, spécialiste des simulateurs de vols et la formation ;
  • Pratt & Withney Canada, dans les moteurs pour avions régionaux et d’affaires, ainsi que pour les hélicoptères ;
  • General Electric, innovation dans les domaines de l’énergie, la santé…

La concentration d’entreprises actives et de maîtres d’oeuvre dominants dans un nombre important de domaines majeurs et diversifiés (avionique, intégration de systèmes, systèmes spatiaux…), font de Québec une région qui n’a rien à envier dans ce domaine. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la ville de Montréal figure parmi les grands centres aérospatiaux internationaux, aux côtés de Seattle et Toulouse.

Le rôle indispensable des PME

Ces chefs de file s’appuient sur le concours de près de 200 PME dont le soutien est nécessaire. Ces entreprises agissent comme des “sous-traitants” ou fournisseurs de produits.

On y retrouve tous les domaines nécessaires à l’assemblage d’un aéronef : de la fabrication de pièces à l’exploitation des logiciels les plus performants. Une bonne partie de ces PME ainsi que les grandes entreprises du secteur possèdent une accréditation aux normes de qualité ISO 9000 et AS9100. 90% de la production canadienne est donc réalisée selon ces normes.

Ces mêmes PME sont fortement bien placées au niveau mondial puisqu’elles commercialisent près de la moitié de leurs produits aux quatre coins du monde.

Graphique

L’aérospatial d’ici quelques années, ça donne quoi ?

Le gouvernement prévoit de jouer un rôle dans le développement de l’industrie aéronautique québécoise par la mise en place d’une stratégie de développement. Les efforts déployés s’articulent autour de cinq grands axes d’intervention :

  1. Appuyer les maîtres d’oeuvre et les équipementiers ;
  2. Appuyer le développement des PME québécoises ;
  3. Maintenir un bassin de main-d’oeuvre qualifiée ;
  4. Soutenir l’innovation et la productivité ;
  5. Renforcer le partenariat avec le gouvernement fédéral

Pour en savoir plus : economie.gouv.qc.ca

Qualifications et compétences requises

Pour venir travailler au Québec, un baccalauréat ou une maîtrise en génie aérospatial ou mécanique sont demandés. En équivalence de diplômes français, cela revient à un master ou diplôme d’ingénieur.

L’expérience est souvent requise et la connaissance de la langue anglaise est habituellement nécessaire.

Evènement à venir à Paris : Salon international de l’aéronautique et de l’espace

Du 17 au 23 juin 2013, se tiendra le 50e salon international de l’aéronautique et de l’espace à Paris-Le Bourget. Il s’agit du “rendez-vous sur terre des professionnels du ciel”, alors n’hésitez pas à vous y rendre si vous avez des questions sur ce secteur ou pour simplement vous informer sur la profession. Il réunit l’ensemble des acteurs de l’industrie mondiale autour des toutes dernières innovations technologiques. Les 4 premiers jours seront réservés aux professionnels, tandis que les 3 jours d’après sont pour le Grand Public. Pour en savoir plus

Concrètement

Tenter votre chance outre-Atlantique vous intéresse ? Si vous désirez consulter des propositions d’emplois, c’est par ici.

Quelques sites du secteur  à consulter : Aéro Montréal , Information sur le marché du travail, 100 ans d’aviation,  emplois, CAMAQ.

Haut de la page
    Derniers articles du blogue