caisse desjardins quebec immigration

Une banque qui se démarque, des gens proches de vous…Desjardins Caisse de Québec est un établissement situé au cœur de la ville de Québec qui répond à tous vos besoins personnels en termes de services bancaires.


Campus notre dame de foy CEGEP quebec

Le CNDF est un établissement d’enseignement collégial de Québec qui permet d’obtenir un double diplôme québécois (DEC) et français (Baccalauréat) français. Il offre un programme d’accueil spécial pour les étudiants étrangers.


logo_Akova

Akova accompagne les professionnels et entrepreneurs immigrants dans leur projet d’implantation au Québec. Son équipe propose également des services de relocation pour faciliter l’intégration sociale et culturelle de leur famille.


Logo-VChaffiotte

Vous recherchez à louer ou à acheter un appartement ou une maison dans la région de Québec? Faites confiance à un courtier immobilier immigrant qui comprend vos besoins et vous présentera un choix adapté et vous accompagnera dans votre installation.


Étape 1 : Je prépare mon projet

1.5.3 Les défis de l’immigration

Décider de déménager, de tout quitter pour aller vivre dans un autre pays n’est pas anodin. Il ne s’agit pas de changer de ville ou région, mais de mettre un océan entre soi et sa famille, ses amis, ses habitudes, son mode de vie et ses repères. C’est une remise en cause personnelle et/ou familiale et une remise en question professionnelle. C’est un nouveau départ dans certains domaines. Bref, c’est tout un défi. Il faut se préparer adéquatement, et savoir à quoi s’attendre.


Le dernier voyage de monsieur Tremblay

Monsieur Tremblay est un gentil mari, un bon père de famille, un collègue agréable, bref, un homme bien sous tout rapport. Un matin, monsieur Tremblay prend sa voiture pour aller travailler et c’est le drame. Un chauffard vient le percuter de plein fouet et il meurt.

Il monte au ciel et arrive devant saint Pierre. Il n’est pas le premier arrivé, il fait la queue. Pendant cette petite attente, il s’aperçoit qu’il y a une porte de chaque côté de saint Pierre. De celle de gauche s’échappent des bruits de voix et de la musique. De la porte de droite, on n’entend rien.

Vient le tour de monsieur Tremblay.

Saint Pierre : « Bonjour monsieur Tremblay. »

M. Tremblay : « Bonjour saint Pierre. »

Saint Pierre : « Je vois dans votre dossier que vous avez eu une vie exemplaire et que vous avez toujours agi en bon chrétien. C’est bien. Vous avez mérité d’aller au paradis. C’est la porte de droite. »

M. Tremblay : « Merci saint Pierre. Mais qu’y a-t-il derrière la porte de gauche, ça a l’air vivant et très sympa toute cette musique. »

Saint Pierre : « C’est l’Enfer monsieur Tremblay, derrière cette porte, ce n’est pas pour vous. »

M. Tremblay : « OK, va pour le Paradis. »

Monsieur Tremblay va donc s’installer au Paradis. Il a un beau petit nuage bien douillet pour lui tout seul. Sur lequel il s’ennuie ferme au bout de quelque temps, tout est calme et rien ne se passe au Paradis.

Il va voir st Pierre un beau jour pour lui demander la permission d’aller plutôt s’installer en Enfer, car il n’y a décidément rien à faire au Paradis. Malgré tous ses efforts, saint Pierre n’arrive pas à la faire changer d’avis. Il lui accorde donc, en vertu de son excellent dossier, une permission spéciale pour aller passer trois jours en Enfer.

Monsieur Tremblay est ravi. Il se rend en Enfer où il est accueilli comme un roi : plages,  musique, belles filles, danse, bref, tous les plaisirs à portée de main. Il adore !

Au bout de trois jours, il est sommé par saint Pierre de rentrer au Paradis. Il s’exécute non sans rechigner, mais rentre tout de même au paradis. Et là, c’est encore pire qu’avant. Il ne fait que penser aux grands moments qu’il a passés en Enfer.

Il retourne voir saint Pierre et le supplie de l’autoriser à s’installer en Enfer. Saint Pierre lui explique que ce n’est pas un endroit pour lui, qu’il idéalise cet endroit, etc., mais peine perdue. Monsieur Tremblay est décidé. Saint Pierre le prévient que c’est irréversible, s’il va en Enfer, il ne pourra pas revenir cette fois, sa petite escapade de trois jours ayant été accordée à titre exceptionnel.

Monsieur Tremblay, plus décidé que jamais, n’en démord pas. Saint Pierre l’envoie donc en Enfer.

Tout excité, monsieur Tremblay court vers l’Enfer. Et là, il tombe de haut. Il y fait trop chaud, les gens sont désagréables et agressifs, la musique est trop forte, il faut travailler à des postes pas agréables. Monsieur Tremblay ne comprend pas et décide d’aller demander des explications au responsable.

M. Tremblay : « Enfin, je ne comprends pas. C’était différent quand je suis venu la première fois, il faisait beau, les gens étaient agréables, je n’avais pas besoin de travailler et de m’user à des travaux ingrats. »

Le responsable de l’Enfer : « Ben oui, c’est la différence entre les vacances et l’immigration mon cher ! »

Idéalement, l’immigration est un projet commun lorsque l’on part en famille. Il faut bien expliquer à ses enfants pourquoi on part et leur parler avec ouverture du projet. Il faut les entourer et les encadrer,  les sécuriser et les aider à trouver leurs repères. Leur expliquer les différences qu’ils vont vivre. Des parents heureux de partir rendront leurs enfants heureux, des parents stressés feront rejaillir leurs angoisses sur leurs enfants. C’est un déracinement pour eux, ils ne comprennent pas toujours pourquoi ils ne verront plus leurs grands-parents aussi souvent qu’avant. Une immigration avec des adolescents comporte son lot de difficultés, ils sont à un âge où les amis comptent bien plus que les parents.

L’immigration demande une bonne capacité d’adaptation et de bien se préparer. Il faut savoir que l’on doit faire des deuils : une situation sociale parfois, des habitudes de vie souvent, son métier quelquefois. Le savoir aide à les appréhender.

Avant de partir, il est important de dire au revoir à notre entourage, fêter notre départ, partager de bons moments qui resteront de bons souvenirs.


Haut de la page

Partenaires de diffusion