caisse desjardins quebec immigration

Une banque qui se démarque, des gens proches de vous…Desjardins Caisse de Québec est un établissement situé au cœur de la ville de Québec qui répond à tous vos besoins personnels en termes de services bancaires.


Campus notre dame de foy CEGEP quebec

Le CNDF est un établissement d’enseignement collégial de Québec qui permet d’obtenir un double diplôme québécois (DEC) et français (Baccalauréat) français. Il offre un programme d’accueil spécial pour les étudiants étrangers.


logo_Akova

Akova accompagne les professionnels et entrepreneurs immigrants dans leur projet d’implantation au Québec. Son équipe propose également des services de relocation pour faciliter l’intégration sociale et culturelle de leur famille.


Logo-VChaffiotte

Vous recherchez à louer ou à acheter un appartement ou une maison dans la région de Québec? Faites confiance à un courtier immobilier immigrant qui comprend vos besoins et vous présentera un choix adapté et vous accompagnera dans votre installation.


Étape 3 : Je m’installe au Québec

3 Les immigrants français de la Ville de Québec

La communauté totale des français au Québec est aujourd’hui estimée à 100 000 personnes alors qu’elle est de 150 000 pour l’ensemble du Canada. À la fin de l’année 2011, un peu plus de 57 000 Français étaient enregistrés auprès des Consulats (dont environ 47 000 à Montréal et environ de 10 000 à Québec). Il faut y rajouter les personnes non-inscrites qui seraient un peu moins que le nombre d’inscrits. Rappelons que l’immatriculation consulaire est facultative et volontaire et il y a donc une forte distorsion entre le nombre de français recensés par les consulats et le nombre estimé.

Parmi cette population, une part importante possède également la nationalité canadienne.

Le nombre de Français n’a cessé d’augmenter et a presque doublé ces dix dernières années. Entre 3000 et 4000 Français s’établissent au Québec chaque année. Ils constituent le premier groupe d’immigrants dans la Ville de Québec et sa région. La majeure partie de la communauté française au Québec est installée dans les deux villes de Montréal et de Québec.

La Belle Province est naturellement la destination privilégiée pour l’immigration française en raison de la langue et de l’implantation de nombreuses filiales françaises dans cette province. En effet, la France est le deuxième investisseur étranger au Québec, derrière les États-Unis avec 360 filiales d’entreprises françaises. Les grandes banques et la plupart des grands groupes sont présents, de même que de nombreuses PMI-PME très actives notamment dans les secteurs innovants (technologies) et dans les services. Le Québec est souvent considéré comme un tremplin et un marché test pour ouvrir le grand marché de l’Amérique du Nord.

Enfin, le mode de vie québécois, la qualité de vie, la facilité des démarches pour créer une entreprise sont autant d’atouts en faveur de l’immigration française dans cette province. Bien que tous les Français ne s’installent pas toujours de façon permanente, selon les estimations, plus de la moitié restent définitivement au Canada.

Source : Données du consulat de France à Québec

Le portrait

Le service de développement économique du Commissariat aux Relations Internationales de la Ville de Québec a réalisé le portrait de la population immigrante de la Ville de Québec sur la base des résultats du recensement 2006 de Statistiques Canada. En comparaison avec les autres grandes villes canadiennes, Québec accueille peu d’immigrants et n’est pas encore un grand pôle de destination de l’immigration. Mais les chiffres sont en forte hausse depuis les cinq dernières années.

Voici les points essentiels à retenir

La ville accueille de plus en plus d’immigrants : en 2006 cette population représentait 22 160 personnes (soit 4,5 % de la population totale) avec une augmentation de 30 %. La grosse majorité de cette population a acquis la citoyenneté canadienne. Les arrondissements de Sainte Foy-Sillery, de la Cité et de Limoilou regroupent plus de 60 % des immigrants.

Le taux de rétention est de 85 %, supérieur à la moyenne canadienne. La majorité détient un diplôme post secondaire et est plus scolarisée que la moyenne de la population totale du Québec. La structure d’emploi des immigrants est très semblable à celle de la population en général.

Les immigrants proviennent en majorité d’Europe (43 %) et des Amériques (21 %). Les immigrants français sont fortement représentés et constituent 43 % des immigrants originaires d’Europe. Enfin 48 % sont des jeunes entre 25-44 ans.

Par contre, il y a une facette moins positive dans ce portrait. Les immigrants présentent un revenu médian inférieur de 22 % à celui de la population totale : le revenu moyen en 2006 se situait à 20 848 $ alors que celui de l’ensemble de la population était de 26 178 $. Le taux de chômage est supérieur à l’ensemble de la population. Il s’élevait autour de 10 % comparativement à 5 % pour l’ensemble de la ville bien que cet écart soit plus faible à Québec qu’à Montréal et Gatineau.

On retrouve, dans le rapport, le portrait détaillé des immigrants dans chaque arrondissement de Québec : le nombre, leurs revenus, leur origine et leur répartition dans les différents quartiers.


Haut de la page

Partenaires de diffusion
logo-ressources-entreprises