caisse desjardins quebec immigration

Une banque qui se démarque, des gens proches de vous…Desjardins Caisse de Québec est un établissement situé au cœur de la ville de Québec qui répond à tous vos besoins personnels en termes de services bancaires.


Campus notre dame de foy CEGEP quebec

Le CNDF est un établissement d’enseignement collégial de Québec qui permet d’obtenir un double diplôme québécois (DEC) et français (Baccalauréat) français. Il offre un programme d’accueil spécial pour les étudiants étrangers.


logo_Akova

Akova accompagne les professionnels et entrepreneurs immigrants dans leur projet d’implantation au Québec. Son équipe propose également des services de relocation pour faciliter l’intégration sociale et culturelle de leur famille.


Logo-VChaffiotte

Vous recherchez à louer ou à acheter un appartement ou une maison dans la région de Québec? Faites confiance à un courtier immobilier immigrant qui comprend vos besoins et vous présentera un choix adapté et vous accompagnera dans votre installation.


Étape 3 : Je m’installe au Québec

3.6 Le système de santé

iStock_000011645019Small

1. Quels sont les soins couverts ?

Services médicaux couverts

Ce sont ceux qui sont nécessaires sur le plan médical et rendus par un médecin généraliste ou par un spécialiste. Ces services sont entre autres : les examens, les consultations, les services diagnostiques, les actes thérapeutiques, les traitements psychiatriques, la chirurgie, la radiologie, l’anesthésie. Ces services sont couverts peu importe l’endroit où ils sont rendus. C’est le cas notamment en cabinet privé, en centre hospitalier, en centre local de services communautaires (CLSC), en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), au domicile du patient.

Services dentaires couvertsdentaire_2013

En milieu hospitalier uniquement, toute personne assurée a droit à certains services de chirurgie buccale, en cas de traumatisme ou de maladie. Ils sont fournis sans frais. Les examens, l’anesthésie locale ou générale et les radiographies qui y sont liés sont également couverts. Les coûts relatifs à l’extraction de dents et de racines ne
sont pas assumés par la Régie.

Pour les enfants de moins de 10 ans : ils reçoivent gratuitement les services ci-après, soit en clinique dentaire, soit en milieu hospitalier : un examen par année, les examens d’urgence, les radiographies, l’anesthésie locale ou générale, les couronnes préfabriquées, les pansements sédatifs, l’endodontie ; l’extraction de dents et de racines ; les services de chirurgie buccale couverts pour tous.

Services optométriques

Les personnes qui ont droit au programme sont les personnes de moins de 18 ans, les personnes de 65 ans ou plus, les personnes de 18 à 64 ans hospitalisées pour recevoir des soins de longue durée ou hébergées en établissement.Vous l’avez compris, certains soins ne sont pas pris en charge comme les soins dentaires ou orthopédiques et vous devrez probablement recourir à une complémentaire santé ou une assurance  privée.

Beaucoup d’employeurs fournissent à leurs employés des complémentaires santé incluant les soins dentaires mais ce n’est pas toujours le cas.

Vous devrez recourir à une assurance privée si vous êtes touriste ou en Permis Vacances Travail (PVT) au Québec.

Pour plus d’informations, consulter le site de la RAMQ.

 2. Hôpitaux

Si le système de santé québécois est très performant, les conditions d’accueil et de traitement des patients, dans les services d’urgence souvent surchargés, laissent à désirer. La Province de Québec connaît une pénurie de personnel médical. La liste des établissements hospitaliers à Québec est disponible sur le site du ministère de la Santé et des Services Sociaux.

3. Médicaments

On retrouve dans les pharmacies essentiellement des médicaments américains. Il existe très peu de médicaments de marques françaises sur le marché. On peut se procurer tous les médicaments de premiers soins dans les épiceries et grandes surfaces.

Vous devez converser le nom de la molécule des médicaments que vous preniez en France afin de pouvoir comparer et le montrer à votre médecin ou pharmacien qui vous administrera une prescription équivalente.

4. Des établissements constitués en réseaux

Le système sociosanitaire du Québec compte près de 300 établissements offrant des services dans plus de 1700 points de service. Il regroupe près de 200 établissements publics, une cinquantaine d’établissements conventionnés sans but lucratif et une cinquantaine d’établissements privés offrant de l’hébergement et des soins de longue durée, au-delà de 3000 organismes communautaires et près de 2000 cliniques et cabinets privés de médecine.

5 Trouver un médecin

Les médecins ne se déplacent pas à domicile.

Vous avez besoin d’un avis médical, avant d’appeler le 911 qui est le numéro d’appel d’urgence centralisé, une infirmière vous répond au téléphone et vous conseille 24 heures/24 et 7 jours/7.

811 – Info-santé du ministère de la santé et des services sociaux

Pour vous inscrire pour avoir un médecin de famille, cliquer ici.

Pour consulter un médecin généraliste, vous pouvez tenter d’obtenir un rendez-vous avec un médecin qui exerce dans une clinique médicale, dans un centre local de services communautaires (CLSC) ou dans un groupe de médecine de famille (GMF) de votre quartier. Même si plusieurs médecins ne prennent plus de nouveaux patients car ils sont complets, peut-être pourra-t-on vous suggérer un médecin qui serait en mesure de vous rencontrer au cours des prochaines semaines.

Si votre démarche est infructueuse, vous pourrez toujours vous rendre dans une clinique sans rendez-vous. Même si cette solution ne constitue pas une voie d’accès à un médecin de famille, ces cliniques reçoivent généralement des patients présentant des ennuis de santé soudains et requérant une consultation rapide.

Dans l’éventualité où les deux premières solutions proposées n’ont pas donné de résultats, vous pourrez vous adresser au centre de santé et de services sociaux, dont le CLSC du voisinage fait partie, le plus près de chez vous. Vous pouvez également vous rendre à la clinique externe de l’hôpital pour les petites urgences. La clinique externe de l’hôpital, à ne pas confondre avec la salle d’urgence, s’apparente beaucoup à une clinique.

Une liste des cliniques médicales est disponible dans la région de la Capitale-Nationale : Liste des cliniques

 

6. Les soins dentaires

L’exercice de la profession de dentiste est régi par l’Ordre des dentistes du Québec, dont le mandat est la protection du public. Pour pratiquer leur métier, les dentistes, qu’ils soient généralistes ou spécialistes, doivent être inscrits à l’Ordre.

Destination Québec immigration santé soins dentaires

Les tarifs exigés pour des traitements dentaires peuvent varier d’un cabinet à l’autre. Cependant, le dentiste doit toujours informer son patient au préalable du plan de traitement qu’il propose et des coûts, pour ensuite obtenir son accord. Au Québec, on trouve également les hygiénistes dentaires qui sont des professionnels de la santé qui évaluent les dents et les gencives et offrent un traitement par des moyens préventifs et thérapeutiques.

7. Les mutuelles des entreprises

Certains régimes d’assurance collective, offerts par les employeurs, couvrent certains frais liés aux soins médicaux et dentaires. Les types de soins couverts et les frais admissibles sont très différents d’un régime à l’autre.

Les régimes qui remboursent les frais dentaires à 100 % sont rares. En général, une portion des frais dentaires est non remboursable et doit être payée par l’assuré. Les régimes comprennent souvent une franchise annuelle ainsi qu’un montant maximal annuel de remboursement.

Éléments importants à retenir

  • C’est au bénéficiaire d’un régime d’assurance collective, et non au dentiste, de vérifier auprès de son assureur quelle portion du plan de traitement sera couverte par le régime.
  • Le dentiste n’est pas tenu de respecter les tarifs fixés par l’assureur.
  • Le dentiste ne peut modifier les honoraires généralement demandés pour le seul motif que le patient bénéficie d’un régime d’assurance.

Crédit d’impôts pour frais médicaux

Si vous avez payé des frais médicaux qui dépassent 3 % de votre revenu net et, s’il y a lieu, de celui de votre conjoint, vous aurez droit à un crédit d’impôt non remboursable.

Les frais médicaux qui donnent droit à ce crédit d’impôt sont : les paiements faits à un dentiste, à un infirmier, à un praticien, à un centre hospitalier public, le paiement d’un médicament qui peut être acheté seulement s’il est prescrit par un médecin ou par un dentiste et obtenu d’un pharmacien licencié ; la cotisation payée au régime d’assurance médicaments du Québec, les versements faits à un assureur ou à un régime d’assurance collective, le paiement de lunettes, de lentilles cornéennes ou d’autres appareils de traitement ou de correction des troubles visuels.


Haut de la page

Partenaires de diffusion