Prêt Immigr’action : une aide financière pour obtenir la reconnaissance de vos qualifications professionnelles


[ Immigrer ] - Rédigé par

S’installer dans un nouveau pays et tout mettre en œuvre pour s’intégrer le plus rapidement possible est l’objectif de toute personne immigrante. Qualifié et ayant de l’expérience dans son pays d’origine, l’immigrant espère travailler rapidement dans son domaine et réussir son intégration professionnelle. Malheureusement, ce n’est pas toujours facile : certaines professions nécessitent d’intégrer un ordre professionnel, d’autres exigent des qualifications spécifiques et la plupart imposent à l’immigrant des démarches de reconnaissance des compétences acquises à l’étranger. Et celles-ci peuvent s’avérer très onéreuses et les beaux rêves d’immigration s’envolent rapidement quand il faut, en même temps, subvenir à ses besoins et à ceux de la famille.

Des solutions pour faciliter le processus de reconnaissance

Print - copie

Prêt Immigr’action est un projet innovateur qui vise à aider les professionnels immigrants avec un plan de carrière bien déterminé, à faciliter leur démarche d’insertion professionnelle grâce à un prêt qui financera les coûts directs et accessoires liés à cette reconnaissance.

Que l’on soit ingénieur, architecte, infirmier, avocat ou électricien, plombier… toute personne qui a besoin d’un coup de pouce aura la possibilité de le faire avec le Prêt Immigr’Action. L’appui financier proposé peut couvrir les frais de traduction, les cours d’appoint, les frais d’examen, les cotisations aux ordres professionnels et tous autres frais associés à la reconnaissance des compétences acquises à l’étranger.

Financé par Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) et initié à Montréal par l’ACEM Fonds communautaire d’emprunt, le projet est porté à Québec par le Fonds d’emprunt Québec. Le montant du prêt accordé peut aller de 500 $ à 10 000 $, avec un taux d’intérêt de 4 % par an et une période de remboursement allant jusqu’à 4 ans. Ce projet permet également à une personne qui n’a pas nécessairement d’historique de crédit (un autre apprentissage du Québec) d’obtenir un prêt et de bâtir son historique pendant la durée du remboursement.

Une aide financière et un accompagnement individualisé

L’aventure est tout sauf ennuyeuse. Le  « parcours du combattant » met à rude épreuve la capacité d’adaptation, les émotions (une vraie montagne russe la première année) et les finances. Mais l’immigrant qui s’inscrit au site de la Mutuelle de microfinance (Québec), sera appelé à être dans l’action et sera accompagné dans les différentes étapes de reconnaissance.

Des professionnels en immigration, en employabilité ou en orientation les guideront pour monter leur plan d’action (plan qui détaillera les démarches requises et l’utilisation du montant demandé). Un analyste de crédit travaillera avec chaque personne immigrante qui sollicitera un prêt et analysera sa situation financière. La demande sera ensuite soumise à un comité de prêt de l’ACEM. L’ensemble du processus permet aux immigrants de retrouver la confiance nécessaire afin d’accéder éventuellement à l’emploi désiré ou un emploi dans un domaine connexe.

NyEva2Le processus d’immigration ne s’arrête pas en foulant le sol québécois, il se poursuit et chaque immigrant devra être continuellement dans l’action, alors, on dit à toutes les personnes immigrantes : soyez prêt avec… Prêt Immigr’action !

Par Ny Eva Razafindramanana, conseillère aux entreprises au Fonds d’emprunt Québec et à la Mutuelle de Microfinance (Québec)

Pour la contacter : 418 525-0139, poste 232 ou nyeva@fonds-emprunt.qc.ca

Haut de la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Derniers articles du blogue