Québec : les bras ouverts pour accueillir des immigrants français


[ Immigrer ] - Rédigé par

Québec accueil immigrants français immigrationMadame Yolande James, Ministre de l’immigration et des communautés culturelles du Québec, a présenté le « modèle d’immigration » québécois à Paris, lundi 14 septembre, lors d’un colloque organisé par son homologue français Eric Besson. La Belle province souhaite accueillir près de 50 000 immigrants au cours des deux prochaines années pour pallier au déficit croissant de main d’oeuvre dans la région. Elle a déclaré que « les Français bien scolarisés ou ayant un profil professionnel rencontrant nos besoins constituent un bassin de choix ».

Rappellons que l’immigration québecoise est une immigration choisie :  le ministère de l’immmigration a mis en place une grille de sélection serrée, où âge, profession, études, formation et connaissance du français sont pris en considération pour la sélection. Consulter et remplisser la grille  d’évaluation préliminaire d’immigration (EPI) pour évaluer vos chances d’être sélectionné par le Québec. Cet outil en ligne vous permet d’obtenir rapidement une réponse.

La création d’un groupe de travail franco-québécois sur les flux migratoires et l’intégration a été également annoncé. Ce groupe de travail sera chargé d’établir un mécanisme permanent de coordination des échanges; d’assurer le partage des pratiques exemplaires et le transfert d’expertise dans les domaines des flux migratoires, de l’accueil des migrants et de leur intégration; de faciliter l’échange d’informations dans les domaines des flux migratoires et de l’intégration; de mettre en œuvre des actions concrètes de coopération dans les domaines de l’accueil et du parcours d’intégration des nouveaux arrivants.

Il y aura également bientôt des offres d’emploi au Québec sur le réseau de Pôle emploi international. Madame Yolande James, et le secrétaire d’État chargé de l’emploi auprès de la ministre de l’Économie de l’Industrie et de l’Emploi de la France, Laurent Wauquiez, ont convenu par la signature d’une déclaration commune, d’entreprendre les démarches nécessaires pour conclure un partenariat entre le Québec et le réseau spécialisé de Pôle emploi international. Cette entente a pour objectif  d’établir un cadre permanent de collaboration permettant aux employeurs du Québec de proposer, par le Pôle emploi international, leurs offres d’emploi aux candidats de nationalité française, aux ressortissants de l’espace économique européen et aux étrangers en situation régulière en France.

Haut de la page

3 commentaires

  1. Houssin Mathias

    merci beaucoup Armelle,
    Pour cet article vraiment très intéressant … je sens que je vais consulter la grille rapidement, afin d’avoir une idée … Francis avait très gentiment répondu à un de mes mails dernièrement …. c’est vrai que Québec est un « Pays » qui nous – mon épouse, Anne « Kiné » moi même et les enfants – attire beaucoup. Notre seconde Elise, 21 ans, est étudiante à Laval – l’université de Québec pour ceux qui ne connaisssent pas – depuis septembre 2006 et vient depuis mai dernier de commencer sa maitrise de Biologie … elle est passionnée et enchantée par son « Pays » d’adoption.
    Merci encore et au plaisir
    Cordialement
    Mathias
    PS : votre site est très bien fait et passionnant – bravo !!!

    Reply
  2. Français

    Le Québec courtise les immigrants, à en croire les interventions de la ministre en France on pourrait croire que les Français sont l’avenir du Québec, le programmes d’intégrations au Québec démontrent le contraire, la société d’accueil aussi. Alors, faut il toujours flatter les gens afin de les endormir, nous parlons ici de réalité politique et de relations bilatérales entre un pays et une province du Canada et non d’un amour historique entre deux peuple. Je trouve désolant que le seul avis que reçoivent les Français soient ceux de politiciens qui représentent leur propre politique, ces avis sont loin d’être objectifs et impartial. La réalité économique du Québec et comme partout ailleurs, être un immigrants Français ou Grec ne change pas grand chose, il faut accepter de repartir a zéro est d’être vu comme un immigré et surtout le vivre pour le comprendre, posez donc la question aux immigrés en France pour savoir ce que vous allez vivre en venant au Québec.

    Reply
    • Francis Bélime

      Bonjour,
      Je me suis permis de valider votre commentaire car nous avons comme politique dans ce blog de laisser la parole à tous ceux qui le désirent pour autant que les propos restent pertinents par rapport au sujet traité et qu’ils respectent une certaine correction et rigueur dans l’expression des opinions (ce qui est le cas de votre commentaire).
      Par contre, je me dois d’ajouter que si vous avez raison sur le décalage qui existe entre le discours parfois trop politique et la réalité du terrain (l’immigration reste dans n’importe quel pays au monde, y compris au Québec, un défi aussi bien pour ceux qui arrivent que pour ceux qui accueillent), il faut peut-être apporter un bémol sur la comparaison que vous faites entre les immigrés de France et ceux du Québec. Les contextes et les époques où le flux migratoire a été le plus important sont à mon sens relativement différents et la nature des difficultés d’intégration aussi. La vocation de ce blog est, modestement, d’essayer de faciliter cette vague d’immigration au Québec qui est nouvelle dans son ampleur et il serait profitable pour tous d’approter des précisions ou d’argumenter certains de vos propos pour faire avancer les choses en toute objectivité.
      Merci de nous suivre…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Derniers articles du blogue