Un réseautage “à la québécoise” vécu par des stagiaires étrangers


[ Entreprendre ] - Rédigé par

Le réseautage ou le fameux “5 à 7 qui interpelle tant les européens, est une activité courante dans le monde professionnel au Québec, et plus généralement en Amérique du Nord… Nous pourrions vous en parler avec le regard d’une entreprise ou d’un organisateur d’événement, mais nous avons choisi de vous le faire revivre à travers les yeux d’un groupe d’étudiants étrangers venus effectuer leur stage au Québec.

La rencontre des 7 stagiaires qui ont été reçus par des entreprises et organismes de la ville de Québec grâce à une entente signée entre les IUT de Lyon et de Colmar et le Cégep de Sainte-Foy étaient déjà forte en elle-même ! Mais les étudiants étaient non seulement accompagnés de leurs professeurs référant du Cégep, mais également par ceux qui les accueillent et notamment Véli Coursiers Inc., la Chambre de Commerce Française au Canada – Québec, le Carrefour jeunesse emploi de Charlesbourg-Chauveau, Fils de Pub et Akova. Etait même présent monsieur Sébastien GIRARD, Consul général adjoint représentant le Consulat Général de France à Québec  !

La soirée a débuté à 17h par une rapide présentation de toutes les personnes présentes sur place. La timidité des étudiants, un peu impressionnés, a rapidement fait place à l’humour, les relations sont dès lors devenues conviviales. Un bref mot de bienvenue de Francis Bélime, organisateur de la soirée, qui a ensuite cédé la parole au Consul Général Adjoint, ravi de voir que les relations entre le Québec et la France, déjà très dynamiques, se matérialise aussi par un nombre croissant d’échanges étudiants. Les stagiaires ont d’ailleurs fait part de leur envie de prolonger l’expérience (mais le devoir les appelle en France pour présenter leur soutenance de stage) mais surtout de leur désir de faire plus tard du commerce international et pourquoi pas de revenir travailler avec le Québec et le Canada. Enfin, cette soirée amicale a été l’occasion de récupérer des cartes de visites (appelée carte d’affaires au Québec) puis d’échanger sur divers sujets !

Alors, était-ce aussi enthousiasmant que ça en avait l’air ? Ce sont les étudiants présents qui en parlent le mieux :

Marine : “Moment très convivial qui nous a permis à tous d’échanger (autour d’un bon verre de vin et d’un morceau de fromage)  sur nos ressentis après plus d’un mois de stage à Québec. De savoir que des personnes s’intéressent vraiment à notre adaptation ici me touchent beaucoup. Je remercie aussi toutes les personnes qui ont été à mon écoute et qui m’ont proposé de les recontacter si j’en avais besoin.”

Laetitia : “le 5 à 7, un concept encore inconnu à mon arrivée mais qui au final est un vrai moment de rencontre autour d’un verre de vin ou encore de jus pour les plus raisonnables. Plus qu’un moment de réseautage et opportun pour récupérer des cartes d’affaires entre des personnes de culture et de milieu étranger, le 5 à 7 est un moment d’abord festif où tout peut arriver professionnellement parlant ou non.”

Elisa : “Voici déjà un peu plus de six semaines que je réalise mon stage à Carrefour jeunesse-emploi Charlesbourg-Chauveau. Ce 5 à 7 a permis avant tout de faire un point de notre expérience ici à Québec, une expérience qui se veut aussi riche dans le domaine professionnel que dans la découverte de la culture québécoise et de sa population. Ce fut également l’occasion de (re)voir l’ensemble des maîtres de stage et professeurs, une bonne façon conviviale de partager et de « réseauter ». Merci Akova !”

Samuel : “Après 6 semaines de stage intensives et enrichissantes professionnellement et humainement, ce 5 à 7 dans les bureaux d’Akova Inc. chez Francis Bélime a permis de faire un bilan sur notre expérience à Québec et passer un moment festif avec nos maitres de stages et professeurs du Cégep. Partager nos projets, « réseauter » sont les maîtres mots de ce type de rencontre : j’adore l’initiative, à refaire en France !”

Jessica : “J’ai trouvé le 5 à 7 vraiment très enrichissant, tant au niveau professionnel que relationnel. Le fait de le faire avec les autres stagiaires, nos maîtres de stage ainsi que nos tuteurs au Cégep fût un moment plutôt convivial, et une occasion pour échanger et se faire un réseau. Moment très apprécié. Je remercie Akova pour cette invitation.”

Romain : “Un 5 à 7 sous le signe de la bonne humeur et de l’échange d’expérience. J’ai pris plaisir à rencontrer et à discuter avec des personnes qui comme moi, partage l’amour du Québec, de sa culture et de sa simplicité. Merci aux entreprises Québécoises d’avoir accueilli de jeunes Français et de nous avoir permis de vivre une aventure extraordinaire. Et merci à André Lambert, directeur de l’agence de communication “Fils de pub”, pour son dynamisme et surtout, de m’avoir accueilli dans son entreprise”

Cette activité de réseautage a donc été largement approuvée et adoptée par l’ensemble des étudiants ! Encore une bonne raison de vouloir venir vivre une expérience de mobilité internationale au Québec !

 A propos de l’auteur:

Lilia Spenle

 

Lilia Spenle

Stagiaire – chargée de communication et animatrice réseaux

Haut de la page
    Derniers articles du blogue